Les batteries !
Les batteries, fonctions et entretiens !

Vue éclatée d'une batterie au plomb !

  • 1 : Grille.
  • 2 : Séparateur.
  • 3 : Plaque positive.
  • 4 : Plaque négative.
  • 5 : Barrette.
  • 6 : Faisceau négatif.
  • 7 : Elément complet.
  • 8 : Pont.
  • 9 : Rampe de bouchons.
  • 10 : Borne.
  • 11 : Bac.
Fonctionnement, & utilité !

La batterie la plus utilisée en automobile comme élément de stockage de l'énergie électrique est la batterie au plomb, composée d'éléments formés de plaques négatives en plomb pur à l'état spongieux (Pb) et de plaques positives en bioxyde de plomb (PbO2) isolées par les séparateurs, ces plaques sont immergées dans une solution d'eau et d'acide sulfurique (H2SO4) cette situation provoque une réaction chimique qui fournit, à vide, une tension nominale de 2,2 Volts. Du nombre de ces ensembles de plaques raccordés en parallèle pour un élément dépendra la puissance (l'intensité) que donnera cet élément, plus ce nombre sera élevé, plus l'élément sera puissant et plus la batterie sera lourde.
Etant donné que chaque élément a une tension nominale de +/- 2 Volts, il est dès lors évident qu'il faudra augmenter le nombre de ces éléments pour augmenter la tension de la batterie, il en découle que un ensemble de 3 éléments (3 bouchons) raccordés en série fournira une batterie de 6 Volts et que 6 éléments (6 bouchons) donneront une batterie de 12 Volts.
Pour obtenir des tensions supérieures on place 2 batteries de 12 Volts en série et on obtient une batterie d'accumulateurs fournissant 24 Volts, exemple : la Jeep Willys Hotchkiss M201.
Petite anecdote, pour une question d'encombrement et de répartition de poids, la Peugeot 203 possédait 2 batteries de 6 Volts placées de part et d'autre de la calandre et raccordées en série, fournissant ainsi une tension de 12 Volts.
La puissance de la batterie est exprimée en Ampères/heure (Ah). En moyenne pour les voitures automobiles les puissances s'échelonnent de 30 à 90 Ah, c'est à dire que, théoriquement, une batterie de, par exemple 40 Ah, débitera 40 Ampères pendant une heure ou 10 Ampères pendant 4 heures etc..., cette mesure est toutefois théorique et ne se vérifie pas dans la réalité.
La batterie d'accumulateurs à l'énorme avantage de non seulement fournir de l'énergie lorsque le moteur est arrêté pour les divers accessoires et pour alimenter le démarreur mais elle reconstitue son stock lorsque le moteur tourne et entraîne la génératrice (dynamo ou alternateur) provoquant ainsi une réaction chimique inverse qui maintient la batterie à son niveau maximum de charge en reconstituant ce que le démarreur et autres utilisateurs ont absorbé durant l'arrêt.

A gauche, publicité datée de 1923 pour une batterie d'accumulateurs à usage automobile et qui met en évidence l'importance de l'emploi de celle-ci.
Ci-dessus une ancienne batterie où est très bien indiqué le niveau de l'électrolyte qui doit dépasser les plaques de +/- 2 cm.
Entretien !

En fait une batterie demande peu d'entretien et celui-ci peut se résumer comme suit :
  • Veiller à maintenir la batterie propre.
  • Surveiller régulièrement le niveau de l'électrolyte qui doit se situer +/- 2 cm au dessus des plaques.
  • Veiller à une bonne connexion aux bornes et enduire celles-ci de vaseline neutre.
  • Maintenir la batterie bien chargée.
  • Lors de longue immobilisation du véhicule, raccorder en permanence un chargeur de maintien qui réglera automatiquement l'état de charge à 80 % de son maximum pour éviter une évaporation excessive.
  • Ne jamais ajouter d'acide car seule l'eau s'évapore et employer uniquement de l'eau distillée lors d'appoints.
  • Lors d'une recharge préférer un appareil à faible débit, plus la recharge sera longue plus elle sera efficace, en règle générale ne jamais dépasser plus du dixième de la capacité de la batterie, exemple pour une 60 Ah = max 6 Ampères.
Précautions importantes !
  • Se souvenir que la batterie contient de l'acide sulfurique produit très corrosif.
  • Eviter toute étincelle au dessus de la batterie lors de la charge en effet, celle-ci dégage de l'hydrogène, gaz hautement explosif.
  • Toujours commencer son démontage par la déconnexion de la borne négative.
  • Toujours terminer son montage par la connexion de la borne négative
Tests & contrôles !
Mesure de la densité de l'électrolyte
à l'aide d'un pèse acide (Densimètre).
  • 1,27° à 1,30°, la batterie est en bonne condition.
  • 1,20°, la batterie est à moitié chargée.
  • 1,15°, la batterie est tout à fait déchargée.
  • La mesure doit être égale pour tous les éléments, 0,02° de différence est tolérable.
Mesure de la tension à l'aide d'un Voltmètre.
Brancher le Voltmètre entre les bornes négative et positive, débrancher le câble d'alimentation de l'allumage pour éviter son démarrage et actionner le démarreur en surveillant le Voltmètre.
Pour un système en 12 Volts :
  •  > 9,5 Volts : la batterie est en bonne condition.
  • De 6 à 9,5 Volts : la batterie est faible, recharger et tester.
  •  < 6 Volts : la batterie est tout à fait déchargée et certainement hors d'usage, éventuellement recharger avec un très faible courant et re tester.
Pour un système en 6 Volts :
  •  > 5 Volts : la batterie est en bonne condition.
  • De 2,5 à 5 Volts : la batterie est faible, recharger et tester.
  •  < 2,5 Volts : la batterie est tout à fait déchargée et certainement hors d'usage, éventuellement recharger avec un très faible courant et re tester.
Remarque importante : Par grand froid une batterie déchargée gèle et risque d'éclater car la densité de l'électrolyte est très faible.

Le démarreur, fonctionnement et contrôle ! Le circuit de charge, contrôle ! Vérifications du circuit de charge ! Plan général du site !

Christian Decroly.
Page réalisée le 30/10/03 avec :
Contact : track491@gmail.com