Allumage de secours à fabriquer facilement !
L'allumage d'un véhicule d'un certain âge, même bien entretenu, est toujours sujet à une panne au moment où l'on s'y attend le moins et connaissant les aptitudes au bricolage des amateurs d'anciennes, je suis persuadé qu'ils seront intéressés par le montage facile de ce petit "appareil" de secours qui les aidera lors d'ennuis relatifs au système d'allumage de leur véhicule, même si celui-ci est électronique, il permettra toujours de relancer la mécanique et rentrer en roulant.


Principe de base !

Le principe de base est très simple, il remplace la fonction de l'allumeur par un vibreur fournissant des étincelles à haute tension en continu. Celles-ci sont fournies, via un câble HT, au plot central du distributeur qui, lors de la rotation du rotor, fournira à chacun des cylindres et dans l'ordre d'allumage indiqué pour le moteur concerné une étincelle suffisante à maintenir le moteur en fonction.
Il suffit de monter les éléments constituant ce vibreur dans un petit boîtier, de munir les câbles basse tension de pinces "croco", un câble HT assez long pour placer le boîtier dans un endroit accessible en le fixant provisoirement avec par exemple, des colliers "Colson", et effectuer le branchement en n'oubliant pas de déconnecter le câble d'alimentation d'origine de l'allumeur et de lancer normalement le moteur au démarreur
En cas de difficultés de démarrage du moteur la vis de réglage R à l'extérieur du boîtier permettra d'adapter la distance de l'éclateur de dérivation pour faciliter le démarrage.

Eléments constitutifs et schéma de principe !

Accessoires indispensables !
La bobine de 12 Volts ! La bougie ! Le condensateur ! Le relais !
Schéma de principe !
  • B : Boîtier.
  • R : Vis de réglage de l'éclateur.
  • 1 : Batterie.
  • 2 : Bobine.
  • 3 : Condensateur.
  • 4 : Relais, contacts fermés au repos.
  • 6 : Bougie.
  • 7 : Interrupteur de mise en service, facultatif.
  • 8 : Tête de distribution.
Pour obtenir un vibreur tout à fait fonctionnel, il suffit d'assembler, sous un boîtier soigneusement bricolé, la bobine, le relais et son condensateur, le tout câblé suivant le schéma avec un éclateur en dérivation sur le secondaire, réglable de l'extérieur, les pointes distantes de 5 à 15 mm environ, il suffira au lancement de faire varier la distance des pointes en cas de difficultés de démarrage.

La batterie, détails et contrôles ! Le démarreur détails et contrôles ! Améliorez le circuit de démarrage ! L'allumage, fonctions et historique !
Le rupteur, linguets & condensateur ! Comment bien caler votre allumeur ! Les bougies, fonctions et choix ! Le calage en l'absence de repère !

Christian Decroly.
Page réalisée le 27 mars 2004 avec :
Contact : track491@gmail.com